Faute d’argent, la Belle Fête de mai se fait la belle

Belle de mai

Parce qu’ils ne voulaient pas d’une « fête au rabais » – selon leurs propres termes – les organisateurs de la Belle Fête de Mai ont choisi d’annuler la 13e édition de l’événement intitulée « 13 reste reine » qui devait avoir lieu ces 24 et 25 mai. Dans un communiqué reçu ce vendredi, le collectif explique que « la principale raison est liée à un désaccord sur le montant de la subvention nécessaire au bon déroulement de la manifestation (20 000€ nécessaires pour 12 000€ proposés). »

Le coordinateur de cette fête de quartier, Sam Khébizi explique cette décision prise collectivement : « Nous avons décidé de ne pas accepter cette baisse et d’annuler, plutôt que d’organiser une kermesse. » Si le coordinateur déplore des tentatives de négociations vaines avec le conseil général, qui ont abouti à ce vote des subventions en commission permanente à la veille de l’événement, il tient cependant à rappeler que « la Ville, première collectivité concernée par les fêtes de quartiers ne donne rien ».

En outre, poursuit-il, « nous savions que caler une fête l’année des municipales rend celle-ci aléatoire ». Plus encore, le collectif tient à tirer la sonnette d’alarme dans un contexte où l’ensemble des fêtes de quartiers marseillaises sont fragilisées, à l’instar de la fête du Soleil et celle du Panier, disparue. Sam Khebizi conclut : « J’espère que cette annulation va marquer le coup et que l’on va remettre à plat ce dossier de fêtes de quartier ».

Par Elodie Crézé, le 23 mai 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.