Octobre


Date de sortie 1928 (1h 52min)
De Sergueï Mikhailovich Eisenstein, Grigori Aleksandrov
Avec Nikolai Popov, Vassili Nikandrov, Layaschenko …
Genres Historique, Drame
Nationalité Soviétique

Débat : Les conditions sociales de la révolution bolchévique de 1917
avec Bernard PUDAL

Nous disposons de 49 places seulement!

SYNOPSIS ET DÉTAILS

Petrograd, octobre 1917 : les Bolcheviks prennent le pouvoir. 10 jours qui ébranlèrent le monde…
Titre original Octobre : dix jours qui ébranlèrent le monde (Октябрь : Десять дней, которые потрясли мир)
Distributeur-
Année de production1928
Format production35 mm
CouleurN&B
Format audioMono
Format de projection1.33 : 1
Il s’agit d’une œuvre commandée pour le dixième anniversaire de la révolution bolchévique d’octobre 1917. Inspiré du reportage de John Reed, Octobre est considéré comme un « classique » du cinéma de propagande soviétique. À l’origine muet, il fut sonorisé en 1967 sur une musique de Dmitri Chostakovitch.
Le réalisateur avait engagé des acteurs non professionnels pour donner à son film une apparence de vérité historique. Eisenstein avait lui-même recruté les acteurs dans les bars de Léningrad. Ainsi, c’est un ouvrier qui joua le rôle de Lénine. Par ailleurs, des moyens importants furent mobilisés pour la réalisation : le matériel militaire que l’on voit dans le film fut prêté par l’Armée rouge et certains quartiers de Léningrad furent plongés dans le noir pour permettre à l’équipe de tournage d’avoir une tension électrique suffisante pour l’éclairage.

Dans ce film, Eisenstein met en place le montage d’attraction, qu’il a théorisé lui-même et qui consiste à créer du sens en liant par le montage des images. Des passages où apparaissait initialement Léon Trotski sont coupés. C’est pourquoi à partir de cette époque, le réalisateur est de plus en plus surveillé par le régime. Le pouvoir en place lui préfère alors d’authentiques apparatchiks.

SECRETS DE TOURNAGE

Propagande

Commandée pour le 10e anniversaire de la révolution bolchévique, Octobre fait partie des films classiques de la propagande soviétique.

Le peuple à l’écran

Au générique du film, outre les comédiens, on retrouve les soldats de l’Armée Rouge, les marins de la Flotte Rouge, des ouvriers et des citoyens de Leningrad.